Assurance animaux

Acheter un chien sur Internet : Gare aux arnaques !

Il vous fait fondre ce petit chiot dont vous avez vu la photo sur un site de vente par Internet. Le propriétaire vous explique, qu’à cause de sa mutation soudaine à l’étranger, il ne peut le garder et le vend donc au plus offrant.

Mais gare aux arnaques, qui peuvent non seulement vous coûter chères, mais surtout, qui peuvent alimenter certains trafics d’animaux.
Pour éviter cela, les Pigeons vous donnent quelques conseils.
Conseils avant d’adopter un chien :
1)- Ne pas acheter votre animal sur simple photo
Faites en sorte de voir l’animal avant de l’acheter. Cela vous permettra, non seulement de voir s’il est conforme à l’annonce, mais aussi de juger du sérieux du propriétaire. Vous pourrez également vous faire une idée sur l’environnement initial de votre chiot, ce qui peut être utile pour son éducation future. Enfin, le propriétaire pourra répondre à vos questions et éventuellement vous donner des conseils. Bref, évitez au maximum d’acheter votre animal par Internet .

En 2012, la SPA avait déjà alerté le site de vente Le Bon Coin, face à la recrudescence d’annonces frauduleuses !
2)- Vérifier l’identité du vendeur
S’il s’agit d’un éleveur professionnel, sachez qu’il doit être inscrit auprès de la Préfecture. Comme l’indique l’article L 214-6 du Code Rural, « tout éleveur qui vend plus d’une portée de chiots ou de chatons par an est tenu de déclarer son établissement et doit être titulaire du certificat de capacité relatif aux activités liées aux animaux de compagnie d’espèces domestiques arrêté ministériel du 02/01/2001.
Si vous achetez votre chien auprès d’un particulier, rendez-vous à son domicile ou à l’endroit où se trouve l’animal afin de vérifier l’état d’hygiène et les conditions dans lequel le chien vit.
3)- Demander à voir l’un des parents de l’animal
Cela peut éventuellement vous donner une idée de la taille que fera votre chiot à sa taille adulte. C’est aussi un moyen de vérifier que votre animal n’est pas issu d’un trafic.
4) Demander si l’animal est identifié
Depuis juillet 2011, est légalement obligatoire qu’un chien soit pucé ou tatoué, notamment s’il sort du territoire français. Cependant, cette obligation s’applique aussi dès lors que l’animal est soumis à une vente. Cette disposition permet de lutter contre le trafic d’animaux, mais aussi d’avoir un traçage de l’animal en cas de perte ou de vol.
En cas de doute quant à la provenance de l’animal ou l’identité du vendeur, vous pouvez contacter la cellule anti-trafic de la SPA.
Reportage extrait de On n’est plus des pigeons ! sur France 4 diffusé le 13 Mai 2014

source

About The Author
-